Le délesteur électrique : Usage et installation

C’est l’hiver et tous les systèmes de chauffage fonctionnent, vous allumez votre four et… la jauge monte. Pour éviter les coupures de courant dues à une consommation excessive, nous pensons généralement que la seule solution est d’augmenter la quantité d’énergie produite. Cependant, il existe une option à l’intérieur de l’équipement électrique qui pourrait s’avérer bénéfique à bien des égards : le délesteur électrique.

Quel est l’objectif d’un délesteur électrique ?

C’est un dispositif électrique qui se trouve au niveau du panneau. Sa fonction est, comme son nom l’indique, d’alléger l’installation en favorisant certains circuits préalablement choisis.

Cela permet d’éviter les coupures de courant pendant les périodes de forte consommation, notamment en hiver, lorsque les appareils de chauffage sont allumés.

Le dispositif s’active lorsque le seuil qui correspond à la puissance nominale de l’appareil risque d’être dépassé (par exemple, lorsque le chauffage a été allumé alors que le lave-linge est en marche). Il n’aura pas besoin de demander une augmentation de puissance au fournisseur d’électricité et donc de payer un abonnement plus cher. Cette situation est d’autant plus regrettable qu’elle est généralement due à une surconsommation saisonnière. De plus, votre installation électrique ou votre connexion à l’internet ne permet pas toujours aux utilisateurs d’augmenter leur puissance.

Un autre avantage est qu’il vous permet d’économiser de l’énergie en contrôlant la quantité d’électricité que vous utilisez en fonction des besoins de consommation.

Comment fonctionne le délestage

S’il est également appelé relais de délestage, c’est parce qu’il fonctionne comme un contacteur. Le module mesure d’abord le flux de courant dans les câbles. Si la demande est excessive, il coupe l’alimentation de certains circuits pour permettre à la jauge de « tenir ». L’alimentation sera rétablie lorsque tout sera revenu à la normale.

L’expérience de l’utilisateur est totalement transparente. Le transfert de charge est totalement transparent.

Il existe trois types de transfert de charge :

  • Sur le délesteur hiérarchique ou en cascade, les circuits électriques non prioritaires sont séparés un par un et dans l’ordre exact.
  • Sur un dispositif de contrôle du cycle, ce sont les circuits qui sont coupés en série afin d’éviter de retirer les appareils de manière aléatoire.
  • Le modèle en cascade ou rotatif est une combinaison des deux modèles utilisant des paramètres prédéfinis pour permettre d’alterner les circuits non chargés en cas de surcharge.

Les circuits prioritaires sont constitués des prises de courant, de l’éclairage et des appareils utilisés dans la maison. Les circuits non prioritaires sont généralement ceux qui alimentent le chauffage électrique. Ces circuits sont plus gourmands en électricité.

Branchement et choix d’un délesteur

Il est situé dans le tableau électrique à proximité du compteur, mais avant tous les autres modules. Il doit être conforme à la norme NF C15-100, mais il n’est pas obligatoire pour l’installation.

Attention Attention, le module de délestage peut être de grande taille (3 ou 4 modules), il faut donc s’assurer de la place dont vous disposez dans votre armoire.

Le choix du modèle se fait en fonction du type de compteurs :

  • Les nouveaux compteurs électroniques de type Linky sont équipés de deux bornes d’information identifiées à distance par I1 ainsi que I2, avec lesquelles le délesteur peut être directement raccordé (c’est le raccordement le plus simple).
  • Sur les anciens disques ou compteurs, la sonde de mesure (appelée aussi tore) doit être connectée à la sortie du disjoncteur.
  • Dans le cas des compteurs électroniques qui n’ont pas de bornes déportées, l’appareil est directement raccordé à la sortie du disjoncteur pour le service .

En ce qui concerne les connexions, chaque modèle étant différent, il faut suivre les instructions du fabricant.

Coût d’un relais de délestage

Le coût d’un délesteur dépend de la quantité de sorties, qui correspond à la quantité de circuits de délestage, mais aussi du fabricant et du fait qu’il s’agisse d’un appareil monophasé ou monophasé. Les prix varient entre 100 et 400 EUR, mais cet investissement peut être rentabilisé en quelques années, car il ne nécessite pas de payer pour une puissance accrue.

Laisser un commentaire

Search this website