Installation électrique dans une cuisine  : Norme et règles

L’installation du circuit électrique d’une maison nouvellement construite ou rénovée nécessite une compréhension précise du circuit électrique et une connaissance complète de la réglementation électrique en vigueur. Ceci est particulièrement vrai dans les pièces les plus sujettes aux accidents comme la salle de bain et la cuisine. Vous voulez en savoir plus sur les règles relatives aux installations électriques dans la cuisine ? Consultez notre guide explicatif.

Les règles d’installation électrique dans les cuisines.

La quantité et l’emplacement des prises de courant non spécialisées dans la cuisine.

Conformément à la norme NF C 15-100, l’espace de la cuisine définit la quantité minimale de prises non spécialisées :

  • 3 prises pour une surface inférieure à 4 mètres carrés.
  • 6 prises pour couvrir une surface supérieure à 4 mètres carrés.

L’alimentation de ces prises doit être contrôlée par un seul circuit. Il est câblé en cuivre (section 2,5 mm).

La disposition de ces prises est également conforme à la norme : pour 6 prises non désignées, 4 doivent être placées au-dessus des plans de travail de la cuisine, à une distance appropriée de l’évier et du coin cuisine (plaques de cuisson ou cheminées).

Pour une hotte aspirante fixée au mur, une prise supplémentaire peut être ajoutée au-dessus des plaques de cuisson, à condition qu’elle soit située à une hauteur d’au moins 1,80 mètre au-dessus du sol.

La réglementation relative à l’accessibilité des personnes incapables de se déplacer exige également des prises situées à proximité des interrupteurs de l’éclairage général de la cuisine, c’est-à-dire à une distance comprise entre 90 cm et 1,30 mètre du sol. La prise peut être parmi les six prises requises.

L’emplacement et le nombre de prises électriques spécialisées dans la cuisine

En d’autres termes, le nombre minimum de prises spécialisées dans la maison est de quatre. Il est important de noter qu’un appartement de petite taille (studio F1) doit disposer d’au moins 3 prises spécialisées (deux en 16 A et une en 32 A).

Elles servent à alimenter vos appareils qui nécessitent plus de puissance électrique :

  • Les plaques de cuisson, ou cuisinière électrique Nous prévoyons l’installation d’une prise monophasée 32 A et d’une prise triphasée 20 A, ou le boîtier de raccordement.
  • Le four est équipé d’une prise 16 A
  • Le lave-vaisselle nécessite une prise de 16 A.

Un congélateur doit être raccordé à un circuit spécial équipé d’un dispositif électronique différentiel (30 mA) de type F.

Dans le cas du lave-linge ainsi que du sèche-linge (qu’ils soient situés dans la cuisine, la salle de bain ou dans une buanderie, le concept est le même), leur alimentation nécessite que vous installiez une prise 16 A à chacun. Il en va de même pour l’installation des chaudières, chauffe-eau et autres systèmes de chauffage qui sont électriques.

La hauteur légale des prises de courant qui sont installées dans la cuisine.

L’alimentation en eau de la cuisine peut être inondée. Depuis une petite inondation. Puisque l’électricité et l’eau ne font pas bon ménage, il est recommandé de brancher les prises à la hauteur minimale déterminée à au moins un pied du sol.

  • Au moins 5cm pour les prises électriques de 16 A.
  • au moins 12cm pour les prises de courant de 32 A.

Pour garantir l’accessibilité du système aux personnes handicapées, la hauteur du plafond ne doit pas être supérieure à 1,3 mètre (ainsi que la hauteur des interrupteurs qui commandent l’éclairage).

La norme pour l’éclairage des cuisines.

Il faut installer au moins un point d’éclairage monté au plafond ; toutefois, vous pouvez augmenter le nombre de lumières selon vos besoins. L’alimentation électrique doit être équipée du dispositif de connexion des lumières (DCL).

La norme NF C 15-100 s’applique à l’électricité pour les cuisines.

Qu’est-ce que la norme NF C 15-100 ?

C’est un document officiel qui liste les obligations liées à la sécurité des personnes, des appareils électriques et autres biens afin de garantir leur sécurité et leur sûreté. Elle permet l’uniformisation des installations électriques dans l’ensemble des bâtiments d’habitation.

Elle évolue avec le temps, en tenant compte des progrès de la technologie et de la sécurité.

La norme NF C 15-100 est spécifique aux cuisines

En raison de l’existence d’au moins un point d’eau et de la particularité des équipements liés au circuit du logement dans la zone de la cuisine, cet espace nécessite des directives particulières pour assurer la sécurité des personnes présentes dans la pièce contre l’électrocution ainsi que l’installation électrique pour réduire la possibilité de courts-circuits électriques, d’incendies ou de surtensions endommageant les équipements électriques.

La norme identifie trois types de conseils techniques :

  • Le nombre et l’emplacement des prises électriques.
  • Les différents types de circuits électriques qui sont conçus pour le câblage spécifique des appareils électriques dans la cuisine.
  • L’éclairage.

Pourquoi choisir un électricien expérimenté ?

Il est préférable pour votre sécurité de faire réaliser les travaux d’électricité par un professionnel qualifié afin de garantir la fiabilité et la longévité de vos installations électriques.

L’électricien doit être certifié et bénéficier d’une garantie décennale pour garantir le travail qu’il a effectué.

Laisser un commentaire

Search this website