Faire son installation électrique soi-même : mode d’emploi

Vous souhaitez réaliser vous-même votre installation électrique sans l’aide d’un prestataire expert ? C’est possible ! Cependant, il est essentiel que les circuits électriques de la maison soient conformes aux directives de sécurité qui doivent être strictement respectées. Il est risqué de les enfreindre. Nous vous accompagnons dans les démarches à suivre pour la création de votre réseau électrique.

Installations électriques à usage domestique : respect des normes de sécurité

La norme NF C 15 100 fournit la liste des exigences à respecter pour une installation domestique afin d’assurer la sécurité des personnes et des équipements.

Vous devrez au minimum respecter ces droits :

  • Le nombre et l’emplacement dans chacune des pièces des prises RJ45, des interrupteurs de prises électriques , et des prises DCL pour l’éclairage.
  • Tableau électrique avec schéma d’installation et dispositifs de protection (disjoncteurs de 500 mA et disjoncteurs divisionnaires)
  • Nombre de circuits spéciaux
  • Parafoudre (si nécessaire mais fortement recommandé pour tous)
  • Mise à la terre
  • La gaine technique qui entoure l’habitation (GTL).

Souhaitez-vous réaliser votre installation électrique vous-même, ou par un expert ?

Légalement, rien ne vous empêche de réaliser vous-même tous les travaux d’électricité chez vous. Cependant, nous vous recommandons de faire appel à un professionnel de l’électricité pour réaliser la tâche de A à Z ou du moins partiellement.

L’électricité est un élément complexe de la construction d’une maison. Elle peut présenter de nombreux risques si elle est mal faite : électrocution, courts-circuits, incendie, dommages irréparables aux équipements… Si vous êtes toujours décidé à le faire vous-même, vous devriez au moins faire inspecter votre installation terminée par un expert et vous assurer qu’elle est conforme aux exigences.

En tout état de cause, en cas de problème, un agent du CONSUEL contrôlera l’installation et vous délivrera une attestation de conformité.

Les travaux d’électricité : les étapes à suivre

S’il s’agit d’une révision électrique, tout dépendra des changements que vous souhaitez apporter. Ajouter des prises ou des interrupteurs ? Déplacer des systèmes d’éclairage ? Refaire entièrement le système de distribution ? Dans tous les cas, vous pouvez compter sur les conseils ci-dessous.

Cet article se concentrera principalement sur le système électrique total pour la construction d’une nouvelle maison qui est une maison entière ou une extension de maison (élévation ou extension ou grenier). Bien entendu, vous devez connaître la norme NF C 15-100.

Prévoyez l’installation du compteur de chantier afin de vous assurer que vous disposez des outils nécessaires pour la durée des travaux.

Le processus d’élaboration d’un schéma électrique

L’étape initiale consiste à esquisser un plan exact et complet du câblage électrique de chaque pièce de la maison à équiper. Cela concerne tous les appareils qui nécessitent l’utilisation d’un circuit spécial (le lave-linge du four et le système domotique) ainsi que l’appareillage (les prises et interrupteurs et les prises DCL). Cela concerne également le circuit de câblage et l’installation du tableau électrique pour permettre l’installation des équipements de sécurité appropriés (disjoncteurs différentiels ou disjoncteurs divisionnaires). …). Il est important de tenir compte des particularités : les pièces humides comme la salle de bain nécessitent l’installation d’équipements spécifiques.

Les travaux d’installation électrique Les étapes

Il est alors temps de commencer les travaux de construction (avant les travaux de plâtrerie et les revêtements de murs et de sols), on enlève les rainures dans les murs pour faire passer les gaines qui recouvrent les câbles (phase neutre, terre et phase). Nous vous conseillons de faire passer les câbles dans les gaines avant de les poser pour simplifier le travail.

Ensuite, vous placez les boîtes d’encastrement ainsi que les boîtes de jonction et l’Octopus électrique. Ensuite, vous placez et fixez les composants (prises interrupteurs, prises de courant, ainsi que les prises DCL) avant le remplissage.

Poursuivez l’installation du tableau de distribution et le raccordement de tous les appareils aux éléments de sécurité à l’intérieur du coffret.

La dernière étape consiste à demander à un agent de CONSUEL de confirmer la conformité de l’installation, puis à votre fournisseur d’électricité de l’activer.

Le schéma électrique, comment le réaliser ?

Il n’y a rien de difficile en soi si vous êtes extrêmement méticuleux. Vous pouvez créer un code couleur qui vous aidera à vous y retrouver.

  • Commencez par dessiner le plan de votre maison (si vous avez plusieurs niveaux, dessinez un plan avec étage). L’échelle doit être suffisante pour faciliter la lecture.
  • Installez le panneau modulaire en même temps que la GTL.
  • Faites figurer sur le plan chaque appareil aux emplacements disponibles, en tenant compte des directives, tout en respectant les différents symboles et en les nommant. (Exemple de la salle de bain PC1 I1, PC2 DCL1 …).
  • Dessinez les circuits de câblage qui passent par les plafonds, les cloisons, les planchers et les greniers, en veillant à les étiqueter pour faciliter le raccordement, et à indiquer la taille et le type de câble. Ils se connectent tous à travers les panneaux à chaque appareil.
  • Conseils supplémentaires Conservez cette numérotation pour faciliter le processus de connexion en mettant du ruban adhésif sur les câbles à l’endroit où vous marquez le numéro de la ligne que vous avez tracée.

    Vous avez des doutes ? N’hésitez pas à contacter un électricien professionnel. N’ayez pas peur d’appeler un électricien professionnel.

    Laisser un commentaire

    Search this website